Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 19:00

C'est une sorte de tradition (non établie) quand nous partons randonner en famille. Nous manquons totalement d'organisation. Nous partons sans carte, sans eau, sans montre, sans pull et sans vêtement de pluie. Du coup et en toute logique, parvenus à un certain stade de la balade, ben on se perd, on a soif (faim aussi parfois), on a froid et on ne sait pas depuis combien nous sommes en vadrouille ... Bon je caricature un tant soit peu bien sûr mais ceci dit, il y a un peu de cela... Déjà, en ce mardi férié, nous partons avec un handicap, le temps est des plus maussades... Mais comme j'ai toujours en tête cette idée de carnets, je nous motive tous pour une promenade du côté du coteau de Piquet.

Aparté prise de gueule:

[Je suis toujours intimement persuadé, en tout cas dans le cadre de mon processur personnel de création, qu'il me faut sans cesse agir pour écrire. Emmagasiner des expériences nouvelles pour ensuite les analyser, les relater, les romancer. Toute la difficulté résidant dans le maintien de cet équilibre délicat entre l'action et la création proprement dite... Si j'agis trop, je ne travaille pas assez, si j'écris trop (chansons, poèmes, journal etc...), je ne repose pas assez mon imaginaire qui a besoin de vagabonder peinard... Pouh, j'vous jure!!! Pas facile tous les jours!!!]

Fin de l'aparté prise de gueule.

Le Tablier. Piquet.

Il y a un moment où il faut respirer un grand coup et se jeter à l'eau donc...

Je suis une perche dans la rivière et sous l'eau, ma vision est trouble. Je devine pourtant sur la rive une famille, un couple et trois enfants (deux garçons et une fille), ils s'approchent de l'ancienne bâtisse en ruines que les humains appellent filature, teinturerie, moulin à foulon qu'importe. La femme, un brin d'herbe coincé entre ses deux pouces, émet avec sa bouche un bruit étrange, proche du cri de ralliement des farfadets (sans pour autant sembler s'en inquiéter), l'homme regarde, étonné et ravi, une chenille dérouler son fil de soie, chrysalide en construction. Je me cache derrière un rocher pour ne pas que les enfants me voient. Ils tapent un bâton sur la surface de l'eau et s'amusent des remous qu'ils provoquent. Je suis une perche, je remonte le cours d'eau, je les suis depuis le lit de la rivière, je franchis une petite cascade puis une autre, passe sous un pont puis un autre. Dans une autre vie, j'ai connu les jardins d'ouvriers en bordure de l'eau où fleurissaient lilas, narcisses et rosiers. J'ai connu l'ermite du bois d'acacias, il n'était pas comme les autres hommes, il vivait en harmonie avec l'orme-liège, avec la bergeronnette, avec la loutre. Je suis une perche et la nuit, j'entends le cri strident de la pipistrelle sur l'île des cinq moulins. Je suis une perche et je suis la mémoire des lieux. Cette famille, je la connais... Elle est sympathique mais elle manque totalement d'organisation, elle part en randonnée sans carte, sans eau, sans montre, sans pull et sans vêtement de pluie. Je la connais et pourtant je trouve cela assez étrange de savoir autant de choses sur elle car après tout, je ne suis qu'une perche. Tiens donc, je me regarde dans une flaque et je découvre que je suis une perche à barbe, avec des lunettes aussi, des bras, des jambes. En fait, je ne suis pas sûr d'être une perche ou je l'ai peut-être été mais maintenant, j'ai plus l'impression d'être un homme, un type coincé à la surface d'un miroir, entre son visage et son reflet, je sens mon corps tout en étant à l'extérieur de celui-ci. Je ne sais pas si cela m'inquiète, m'effraie, m'apaise, m'épanouie ou m'indiffère... Je suis entre deux mondes mais je ne suis pas seul. Non. Une famille me tend une perche. Je connais cette famille. elle est sympathique mais elle manque d'organisation quand elle part en randonnée.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du coin
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Pyl
  • Le blog du Pyl
  • : Un carnet de bord... De chansons, dessins, poésies et autres divagations...
  • Contact

Mes disques

Pochette Monstres En compagnie des monstres 

 

pourquoirecto Pourquoi j'ai mangé M. Pyl

 

le declin pochette2 Juste avant le déclin

 

en roue libre pochette En roue libre 

 

pochetteenfamille En famille 

 

alancienne A l'ancienne 

 

Pochette Pyl A la campagne 

Recherche

Pages

Toutes Les Chansons Des "jean"...