Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 08:03

... Le week-end dernier donc...

Une expérience des plus enrichissantes...

Sur la photo, je suis dans la cabine de pilotage...

(Je sais, c'est crédible!!!)...

 

PS: Ah oui, la fin de la chanson est coupée

parce qu'on a dû sauter du train!!!

 

Train.JPG

 

 

Je jouais dans le train

 

Je jouais dans le train

Dans le wah wagon bar

On allait quelque part

où dérouillaient les saints...

"je chante pour quelle heure"

"ça ne dépend pas de moi"

Me dit le contrôleur

De sa suave voix...

C'est un wagon fantôme

On le maquille pour l'occasion

C'est tout d'argent, de chrome

Tout de contrefaçon...

Les passagers déjeunent

Sur le pouce, on débrouille

Nos chansons, pas d'embrouille

We're always on the run...

C'est une soirée dance floor

En compagnie des morts

Le regard médusé

On vient m'interpeler :

"Producteur, manager

Je fais dans l'électro

Tu chantes commes il faut

Et je bidouille derrière"...

J'arrache un cateiner

D'une pensée télépathe

ça chamboule l'horaire

D'un rien, je vous épate...

Du cajon électrique

Sur mon chant magnifique

La boutique s'enflamme

Alors dansez Mesdames...

Tu es dans les affaires

Dans la manufacture

Je n'ai plus de colère

Je suis dans l'aventure...

Roule ma locomotive

Personne ne t'attend

Musicien du néant,

ta complainte est lascive...

L'atmosphère est troublée

La musique nous égare

Quand un appel en gare

M'avertit du danger :

"Bravo les gars bravo

On a de bons retours

Signez en bas de tableau

Vous jouerez pour toujours"...

On ouvre la portière

du train en marche on saute

On n'en a p'têt pas l'air

Nous les frères de la côte...

On est de la vermine

Qui pousse n'importe où

De celle qui chemine

Au côté des voyoux...

Bye Bye mon petit train

Bonjour mon joli vent

L'histoire tire à sa fin

Je cours à travers chants...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Magneto songs
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:58

De retour après une bonne quinzaine de jours d'absence...

Directement en enfer donc...

 

Enfer.jpg

 

 

Tu es prêt pour l'enfer

 

Il est venu de la nuit

Il est entré dans mon lit

Il a lu ma petite vie

Sournoisement il a dit :

"Tu es prêt pour l'enfer

Oui tu es prêt pour l'enfer"...

 

D'un pas traînant et lourd

Tu cours après les chiens sourds

Sous une enveloppe de velours

Ton coeur n'est pas fait pour l'amour

"Tu es prêt pour l'enfer

Oui tu es prêt pour l'enfer"...

 

Ah oui...........

Ah oui...........

"Tu es prêt pour l'enfer

Oui tu es prêt pour l'enfer"...

 

Il est venu de la nuit

Dans un long manteau gris...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Magneto songs
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 18:03

Le Maroc, suite...

 

Tafraoute

 

Le silence, seul un gardien de chèvres, des arganiers et le vent

et la roche tout autour comme un décor de cartons pâtes

mais sauvage, mais lunaire mais magnétique...

L'ocre, le bleu, le vert, seules couleurs dans le paysage

et pourtant la vie des villages alentour,

les premières chaleurs du mois de mars "amènent" leur lôt de touristes...

Derrière ce bleu,

la lecture du mystère

l'envoûtement du regard d'un berbère

le salut divin de mes nuits solitaires...

Derrière cet ocre,

l'encre sanguinaire

l'abandon mystique d'une rivière millénaire

ce puits sans fond creusé jusqu'à la mer...

Derrière ce vert,

l'eau vive capricieuse et souterrraine

la respiration d'une fleur, le pollen

le berger, le mouton, la douceur de la laine

Tafraoute,

Le silence, seul un gardien de chèvres, des arganiers et le vent...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du monde
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 15:28

Un petit article du Maroc...

 

Tiznit 

 

Tiznit

Je me coupe les cheveux en quatre

au salon de jeunesse

la rue est dense

des odeurs d'épices

un beignet, deux beignets au sucre

des télécommandes de remplacement

une théière sifflante et des parfums de luxe à bon marché

je suis gérant d'hôtel et j'attends sur une chaise

que le temps suive son bonhomme de chemin

du reggae sur un poste antique

des musiciens de rue

djellabas, burkas,

le voile, pas le voile

une femme occidentalisée, une femme drapée

je suis gardien de nuit et je porte un gilet jaune

"dix dirhams, vingt dirhams la nuit" pour la voiture

poussettes, bicylettes, mobilettes

je suis commerçant à l'étal, commerçant ambulant

je tiens "la caravane du Magrheb"

"de beaux bijoux, madame, de beaux bijoux"

des poules en cage, des dindons en cage

et ça jacasse, ça jacasse

navets sur le bitume,

carottes sur le bitume,

tomates sur le bitume,

je suis assis depuis longtemps sur ce banc de bois blanc,

je vends des chemises à jabot, des chemises à carreaux

au pied de la tour des remparts

du rouge à lèvres berbère, à quoi ça sert?

du rouge à lèvres berbère...

Je marche à travers la ville,

ivre déjà de soleil,

pas d'alcool, il n'y a pas d'alcool

je me perds dans le souk, la medina,

je n'en ressors pas

ou vidé, souillé, sali

"c'est rien pour nous beaucoup pour eux"

j'entends une voix, dame à la retraite

"ça veut dire quoi?" Je pense

Non pas vidé, souillé, sali

mais vidé, revigoré

ça grouille tant, ça grouille tant

tant que le temps n'est plus,

le voilà ridiculisé le petit dieu...

Je marche encore, moustachus, barbus

mais pas de blonds, pas de blancs,

sinon moi, c'est donc moi l'étranger pense-je...

Tiznit

L'étranger c'est moi

Tiznit

début du mois de mars de l'année 2011

Tiznit

Je me coupe les cheveux en quatre au salon de jeunesse...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du monde
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 09:09

Je déroge un peu à la règle...

Il s'agit d'un vieux truc retrouvé dans mes placards...

Mais je suis fort content de la guitare derrière...

Et des paroles aussi d'ailleurs...

Ah oui et c'est suite à un voyage en Roumanie...


roumanie.jpg

 

 

Toujours un peu plus loin dans l'Est...

 

Toujours un peu plus loin dans l'Est

Je joue à Targu Carbunesti

L'accueil est très protocolaire

Non ça n'est pas la misère

Un jeune Rom porte une haltère

Un cheval se baigne en la rivière

Ils ont de jolis monastères

Ce pays a tout pour me plaire...

 

On nous offre du lait fermenté

Le long d'un chemin non asphalté

Tant de choses me font de la peine

Mais la beauté des Monts Apuseni

Mais la danse au milieu du repas

Sur le bas-côté des troupeaux d'oies

Mais combien sont-ils dans la Dacia?

Ils ont un coeur que l'on n'a pas...

 

Toujours un peu plus loin dans l'est

Pour l'humanité qu'il nous reste

Vivrais-tu dans ces baraquements?

Te marierais-tu dans les balkans?

Assis sur un banc de bois

C'est donc ça la vie d'autrefois

Le violon, la guitare sont de mèche

La nuit dans les Maramures...

 

Les maisons bleues de Gherta Mica

On nous a volé des poires ce jour-là

Ca n'est pas le plus important

Mais les meules au hasard des champs

Mais ce pope a la barbe fourchue

Cette lenteur qui nous est inconnue

Cett mort dont on fait son affaire

Cette âme que l'on sait se mettre à l'envers...

 

 

Toujours un peu plus loin dans l'Est

Je joue à Targu Carbunesti

Les villageois chantent de concert

La Roumanie a tout pour me plaire...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Bazars chantés
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du Pyl
  • Le blog du Pyl
  • : Un carnet de bord... De chansons, dessins, poésies et autres divagations...
  • Contact

Mes disques

Pochette Monstres En compagnie des monstres 

 

pourquoirecto Pourquoi j'ai mangé M. Pyl

 

le declin pochette2 Juste avant le déclin

 

en roue libre pochette En roue libre 

 

pochetteenfamille En famille 

 

alancienne A l'ancienne 

 

Pochette Pyl A la campagne 

Recherche

Pages

Toutes Les Chansons Des "jean"...