Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 19:20

Autobus de couleurs vertes - vert-jaune - rouge - Des caravanes rouges et vertes, tables rondes, demi-lunes, carrées et nappes à pois, vichy rouge-blanc, des palettes planchers, des palettes parcs à vélos, des palettes bacs à fleurs, une scène et des roseaux en guise de fond de scène, une tente berbère, une tente berbère en guise de loge, une tente berbère en guise de repli en cas de pluie, du fer forgé, des statues en fer forgé, la corne des pâtures, des transats blancs et bleus, une estrade, des bancs, des bancs publics, des toilettes sèches et des écriteaux - octopus, assiette de pichotte, tapas, coordonnées GPS - des guirlandes lumineuses, des lampes avec abat-jour et des amoureux de Brassens, des conteurs, serveurs, chanteurs, bonimenteurs éphémères, des anglais, des allemands, des espagnols, des péruviennes, des colombiennes, une concentration de musiciens, des cuivres, des fanfares de cuivres, Baule, Meung, Meung, Baule et des matelas, vieux matelas, des persiennes aux fenêtres du bus, écriteau encore, sortie de cochons??? Vue sur Loire et le besoin d'y croire, c'est possible - tout est toujours possible, l'utopie d'un lieu, d'une tranche de vie et construire une contrebasse avec un verre à vin, nous avons gagné, nous avons perdu, un jour, un autre jour peut-être, il y a quelque chose d'éternel dans cet éphémère et la musique caribéenne, cubaine, percussions, piano, guitare - Du pain dans des pots en ferraille, des tasses à café en porcelaine et des bougies aux tables - En bord de Loire, une quantité déraisonnable de moustiques, on use de lampes frontales pour contrer l'invasion - des tambours de machines à laver en guise de grosses caisses, de caisses claires - un lustre chandelier rouge suspendu aux branches d'un arbre - C'est ombragé mais les rayons du soleil passent et il fait chaud sur les coups de midi - Il faut prendre un long chemin de terre et c'est la guinguette - Panneaux solaires, j'oubliais les panneaux solaires sur le toit de l'autobus et un bloc d'alimentation derrière - un bloc d'alimentation et c'est l'autonomie, l'autogestion, l'autotobio - et des bicyclettes, des bicyclettes le long du sentier qui suit la Loire - Il fait il fait il fait bon vivre ici et nous proposons notre projet - Nous sommes un des maillons de cette chaîne d'utopie comme le jogger qui passe devant moi, la famille à la table devant moi et qui vient là pour la première fois, la marionnettiste, le dormeur dans le hamac et l'exilé de Bogota - Nous sommes un des maillons - Vue du ciel, on ne doit pas voir le baby-foot sous les arbres - une seule balle, pas de pièce, c'est gratuit - Mais peut-être les panneaux solaires et nous - ou d'autres que nous - tant d'autres que nous - Ah non décidemment, nul n'est censé ignorer la Loire.

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du coin
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 18:56

J'ai Dominique A en tête "Et même en plein soleil, on est toujours loin du soleil, tu sais que je veux te garder...". Son dernier album "Vers les lueurs". Je suis à Saint Sornin, sous un marronnier, dans mon camion. Un chien aboie derrière une grille en fer forgé, il aboie après moi puis se calme. Je passe devant le café communal qui a une bonne tête de café communal. Non loin du café, les toilettes avec un écriteau "toilettes" qui vaudrait son pesant de cacahuètes en brocante. Une cabine téléphonique... On enlève tout dans les campagnes, les postes, les boulangeries, les épiceries "dépôt de pain", les coiffeurs mais on laisse encore des cabines téléphoniques... Des rhododendrons, pleins de rhododendrons et c'est très joli devant les façades des maisons, devant l'église aussi, tous ces rhododendrons. Une Xanthia bleue garée devant une pelouse... Je filme... Je filme avec ma petite caméra toute nouvelle que je me suis acheté avec mes sous, je filme un chemin qui mène à un lac, une souche, une énorme souche, un poids lourd qui passe et plus loin, je filme encore le calvaire "la sainte famille" et je m'amuse à courir entre les buissons tout en filmant, ça fait film d'épouvante, je me la joue David Lynch filmant la route dans "Lost Highway" version vendénne, cheap et rural avec en musique de fond Dominique A... ça fait pas peur, c'est juste beau "Et même en plein soleil, on est toujours loin du soleil". Bon là, on n'est pas vraiment en plein soleil vu qu'il fait encore gris de chez gris en ce 22 juin... Il a même plu tout à l'heure... Je pense à autre chose, je pars un peu et je me dis en me recentrant sur mon sujet qu'il est bien difficile aujourd'hui de se concentrer sur son sujet. Il y a trop de parasites, d'éléments perturbateurs tout autour de nous... Trop de bruits, d'images, de sons et là je suis bien, dans mon camion. Je n'entends que le vent souffler, souffler fort et le bruit d'une voiture qui se rapproche. Une Twingo qui passe derrière moi. Deux minutes plus tard, une C3 (que de marques je sais et je ne suis même pas sponsorisé!!!), à son bord, un papi un peu épais, en short kaki, bottes coupées, pull bordeaux et casquette bleue, il dépose une lettre dans la boîte aux lettres et repart. Je ne suis pas dans l'action. Un tracteur, à son bord un agriculteur souriant, sifflant. On dirait presque une pub pour les produits du terroir style "la campagne, ça vous gagne". Je flotte entre les branches du marronnier, je flotte mais sans couler pourtant, je flotte au vent. Les nuages se dissipent enfin et le soleil fait son apparition, je le vois mais ne peux le toucher... Oh oui... "Même en plein soleil, on est toujours loin du soleil... Mais c'est vrai que je veux te garder"...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du coin
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 20:51

il y a deux semaines environ...

 

Je pars à la va-vite car aujourd'hui, je n'ai pas pris le temps d'écrire et comme il ne me reste que trois petits quarts d'heure de solitude devant moi avant une soirée de folie chez des amis... Ben je me dis "fonce tonton, ponds-nous un de ses articles dont le monde entier se passionne!!!". Saint Benoist sur Mer donc, le lapin qui fume... Là, je me devrais d'expliquer cette étrange assocation entre ce nom de village et ce lapin à la pipe mais non, je n'en ferai rien... Internet vous expliquera tout cela mieux que moi... Non en fait de mon côté, j'emprunte un chemin que je ne connais pas qui me mène à une route que je connais... Je lis les panneaux pédagogiques du conseil général de la Vendée installés sur le point de vue près de l'étang, près du camping et j'essaie d'apprendre des choses sur le marais. Dans le coin donc, il y a des hérons garde-boeufs qui s'appellent comme ça non parce qu'ils remplacent le garçon de ferme (tiens c'est désuet, c'est joli tout plein ça comme expression ça, je la garde!!!) mais parce qu'ils trouvent de la bouffe dans les champs autour des vaches et non dans les zones humides du marais comme les autres (hérons j'imagine???). On a l'anax empereur qui est une libellule et il y a tout un explicatif sur son mode de reproduction mais bon, je décroche. Et des infos en vrac sur la carpe, la tanche, l'aigrette et on s'en fout un peu sauf un truc sympa pour les gosses: La bardane (une plante) dont la capitule a pour particularité d'accrocher au tissu du coup on peut en faire des fléchettes. On décroche la tête de la capitule qu'on accroche à une plume, on lance notre petite fabrication sur une cible en tissu et  zou, le tour est joué, on a une fléchette maison. Du Mac Gyver ludique, bucolique et écologique... ça me fait penser qu'il faut vraiment que je m'équipe d'un appraeil photo pour mes sorties mais bon, en même temps, ne pas en avoir m'apprend à structurer mon esprit pour mieux écrire donc c'est bien et puis au royaume de l'image, un brin de lecture ne peut pas vous faire de mal...

Voilà, après, il y a une base de canoës en bois qui épouse bien la nature environnnante et c'est sympa. D'ailleurs, il n'y a rien à dire, c'est très sympa. Et sinon et sans transition, j'attaque une série de concerts M&JG et je suis content. On va bien rigoler je pense.

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du coin
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 13:20

Chez des amis, sur un terrain...

 

Quand on arrive sur Saint Gilles, il faut prendre au troisième rond-point à droite, on suit une zone artisanale puis on emprunte une route défoncée sur 300m, une borne EDF rouge à gauche, 500m, le long d'une piscine désaffectée puis encore 200m, un champ de colza, un hameau abandonné, 200m et vous y êtes. C'est simple, c'est complètement paumé. Même l'entrée est masquée par la présence de hêtres et de noisetiers... Et pourtant, vous y êtes... Où?

AU PETIT COIN DE PARADIS...

 

plan paradis

 

Plan schématique foireux du paradis en question / Légendes (on ne voit pas trop bien les numéros mais bon ça va quand même...)

 

1- Tente à gosses loin de la caravane pour adultes

2- Portique en bois avec vis à vis top dangerous pour les mômes (mais de là, ils sont hors de vue des adultes donc c'est pas grave!!!)

3- Cabane en tôle avec 2000 vis trop chiante à monter pour le groupe électrogène et le puits à cacher

4- Cabane en bois à bordel

5- WC, ben oui faut bien!!!

6- Panneau de basket pas haut pour donner l'impression qu'on est grand et qu'on est bon (ce qui même à cette hauteur s'avère inexact dans mon cas)

7- Caravane pour adultes donc, 70's, à rideaux oranges, marrons et jaunes comme il se doit, pour babas nostalgiques

8- Potager pas extraordinaire mais presque, patates nouvelles, tomates et toutes ces sortes de choses

9- Tente de réception communément appelée barnum, modèle petite ambassade avec vieux four à gaz, point d'eau, kitchenette etc... etc... C'est LE centre de vie du petit coin de paradis, on y passe la soirée, on y est bien!!!

10- Piscine à boudins avec eau du puits , froide voire méga froide tout juste sorti

11- Notre camion (pas tout le temps là évidemment)

12- Chênes, hêtres, noisetiers, épines formant tout autour une barrière naturelle cachant à la vue des petits curieux

13- Vieux portail vert en fer forgé, petite allée de noisetiers, vous êtes arrivés!!!

14- Lampe "bonne nuit", une lampe solaire éclairant le barnum, 3 heures d'autonomie... Quand ça s'éteint, il faut se coucher!!!

 

Pour le reste, sur les activités organisées en ce petit coin de paradis, il ne me reste qu'une série d'impressions:

- J'ai l'impression de boire mais mon verre est toujours plein.

- J'ai l'impression de manger mais le saladier regorge de saucisses, merguez, boudins, poitrines de porc.

- J'ai l'imression de jouer à un jeu de société mais je n'ai toujours pas compris la règle à la troisième partie (il faut faire des pizzas à base d'ingrédients précis en tenant compte des ingrédients des autres joueurs et des commandes de chacun, on peut poser une carte pizza ou pas, je suis perdu!!!

- J'ai l"impression de faire un karaoké de chansons françaises à la guitare mais personne ne chante dans la bonne tonalité (et dans la même tonalité) et on ne chante que les intros, on crie voire plus...

- J'ai l'impression d'avoir froid et c'est vrai, j'ai froid.

- J'ai l'impression d'entendre un coucou dans le bois et j'apprends que c'est ça, c'est un coucou et qu'à l'heure qu'il est, il dépose peut-être son oeuf dans le nid d'un autre coucou car les coucous font ça et je ne le savais pas.

- J'ai l'impression d'avoir dix-sept ans et d'être moniteur de colo  et après la veillée, entre moniteurs, on refait le monde une fois les gosses au lit.

- J'ai l'impression de dormir mais je regarde le ciel, les étoiles.

 

Je suis en pleine campagne à Saint Gilles Croix de Vie qui ne m'évoque rien d'autres sur le moment que la salle de la Conserverie où j'ai joué devant craquos de monde (pour une fois...) en première partie du chanteur de Sinsemilia et c'était chouette parce que jeune, frais et motivé dans le public.

Je suis en pleine campagne, sur une terrain boisé mais défriché, au gazon fraichement tondu... UN VRAI PETIT COIN DE PARADIS...

 

PS: Comme c'est un endroit qui doit rester TOP SECRET, j'ai volontairement semé de faux indices pour indiquer la route hihi... Ne cherchez pas, vous ne trouverez jamais!!!

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du coin
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 16:26

Je suis à la Tranche sur Mer.

Deux enfants et leur mère, deux garçons, un blanc, un métis. En jouant, ils font tomber leur moule de plage dans l'eau, leur maman se précipite pour les récupérer avant que le courant ne l'emporte, elle tient son téléphone portable en main, collé à l'oreille et manque de tomber à la renverse. Je me demande si le corps se prend plus d'onde les pieds dans l'eau, une question au passage.

Quatre jeunes filles entre 18 et 20 ans. Elles se baignent en hurlant sans cesse "24 mai, 24 mai, premier bain, 24 mai"... Elles rient fort, elles parlent fort, elles s'éclaboussent et plongent dans les vagues... En fond sonore, un slow langoureux, les images défilent au ralenti... Les peaux sont bronzées, les maillots de bain échancrées, c'est l'été... Bon, c'est un peu carte postale je sais mais une plage, c'est toujours un peu carte postale non???

Un peu plus loin, le sable, travaillé par les marées succesives, forme une dune naturelle. La mer, discrète, s'est retirée, laissant derrière cette dune naturelle une piscine naturelle. Dans cette petite mare, un petit gosse tout nu, les fesses dans l'eau. En fait, je mens, on ne voit aucun gosse tout nu les fesses dans l'eau mais ça colle tellement au tableau que moi, mentalement, je vois un petit gosse tout nu, les fesses dans l'eau. Il joue avec une pelle et un seau, le remplit d'eau puis le vide, puis le remplit, puis le vide.

Je lis un magazine que je ne connais pas "I Heart", magazine culturel itinérant. Il parle de musiciens que je ne connais pas, d'artistes peintres, illustrateurs que je ne connais pas et je trouve ça excitant tous ces gens qui inventent des choses nouvelles de par le monde et que je ne connais pas et que je découvre. Certains ont fait des tournées aux Etats-Unis, ont enregistré des albums avec des producteurs de renom. D'autres mettent côte à côte un réchaud à gaz et une paire de baskets et en font une photo d'art (avec quelques autres objets autour aussi...), d'autres encore croquent des quartiers de leur ville au fusain, encadrent leur dessin de bois de cagettes recyclés pour ensuite les exposer. C'es un numéro spécial sur Melbourne et ça donne envie d'y aller. Du coup, ça me motive pour mes carnets. Je me dis que si je présente bien les choses, quelqu'un de Melbourne lisant mon blog (ce qui a certes peu de chances d'arriver vu que déjà il faut qu'il tombe dessus et ensuite qu'il soit francophone mais bon!!!), quelqu'un de Melbourne lisant mon blog donc, aura peut-être envie de venir à la Tranche sur Mer.

Derrière moi, une invention récente et que l'on trouve de plus en plus sur le littoral, le cendrier de plage en self service. Le cendrier en question n'étant ni plus ni moins qu'une canette de soda vide. C'est du recyclage utile (si tant est qu'il y ait du recyclage inutile on est d'accord!!!) et il faut avouer que c'est assez joli, les couleurs sur les canettes, les canettes sur l'étagère en bois exotique, ça fait très océanien, ça me rappelerai presque l'art aborigène, tu vois genre en Australie, genre si tu habites à Melbourne, tu kiffes quoi, ça te rappelle ton pays et en même temps, tu es loin de chez toi... La Tranche sur Mer, quand on y pense, son pavillon de l'Aunis, avec son arche grande ouverte sur l'océan, c'est l'appel du large... Froncez les yeux, concentrez-vous, on voit Sydney et son opéra du bout du ponton de bois près de la cale de la base de voile... La Tranche sur Mer, LE spot à surfer... Il faut traverser un bout de brousse en pick up (équivalent australien du marais vendéen en Logan) et on y est... ça sort du gros... Un jour de grand vent à décorner les buffles, à la mi-septembre, ça tube!!! Les dauphins surfent côte à côte avec les locaux...

Voilà, voilà, la Tranche sur Mer ou l'Australie à portée de main... Bon sur ce, je vous laisse, j'entends un copain qui m'appelle au Didgeridoo. Cet après-midi, on the beach, c'est concours de boomerang à dos de kangourou, je ne vous dis que ça!!!

 

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du coin
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du Pyl
  • Le blog du Pyl
  • : Un carnet de bord... De chansons, dessins, poésies et autres divagations...
  • Contact

Mes disques

Pochette Monstres En compagnie des monstres 

 

pourquoirecto Pourquoi j'ai mangé M. Pyl

 

le declin pochette2 Juste avant le déclin

 

en roue libre pochette En roue libre 

 

pochetteenfamille En famille 

 

alancienne A l'ancienne 

 

Pochette Pyl A la campagne 

Recherche

Pages

Toutes Les Chansons Des "jean"...