Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:06

Un petit bazar au magnéto en cette fin d'été...

La photo a été prise au Maroc (oui je sais, ça le fait!!!) et je trouvais que ça donnait bien l'idée de porte de l'infini...

Voilà, c'est une chanson un peu triste comme je les aime et avec (enfin je trouve là encore) de jolies paroles...

 

porteinfini.JPG

 

 

L'infini ne dure qu'un moment

 

Je suis penché en avant

pour mieux attraper la lumière

qui descend de la terre

pour plonger dans l'océan

mes visions sont périphériques

le visage de l'homme est magique

je peux lire derrière les paupières

et si tout était à refaire?

 

Mais je ne suis qu'un imbécile

le coeur est un astre fragile

j'en ai oublié tout ce temps

l'infini ne dure qu'un moment...

 

Je m'avance le bras tendu

pour cueillir le fruit défendu

non je ne conçois pas le bien

sans d'abord connaître le mal

mes pensées se vendent à l'étal

si je suis l'oeuvre du malin

je suis aussi l'oeuvre de dieu

je m'aventure entre les deux...

 

Mais je ne suis qu'un imbécile

le coeur est un astre fragile

j'en ai oublié tout ce temps

l'infini ne dure qu'un moment...

 

L'infini ne dure qu'un moment...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Magneto songs
commenter cet article
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 17:31

Escale estivale... Au pays des moutons...

 

 lake-district.jpg

 

Petit bout de rêve britannique...

Je suis un petit garçon assis sur le haut d'un toit de chaume, je glisse et me râpe les fesses sur les tiges de roseaux pour atterrir dans le bac à glaces d'un marchand ambulant à la sortie d'un parking payant d'une des universités les plus prestigieuses d'Oxford... Me voilà jeune étudiant anglais et je chasse le lapin en retard d'Alice afin de lui couper la tête mais c'est la mienne qui tombe par mégarde dans un verre de limonade entre une rondelle de citrons et deux glaçons... Et j'ai froid aux oreilles qui sifflent, sifflent... Je n'entends plus que de la cornemuse comme si un joueur de bag pipe tournait en rond à l'infini dans mon pavillon en jouant et rejouant une même marche entêtante... Le reste de mon corps est un tronc et il est lancé par un grand gaillard du clan des Mac Laren lors des Highland Games (la grande finale se déroulant en pleine campagne au coeur des Trossachs)... Mon bonhomme remporte l'épreuve, podium, médaille et tout le tintouin... Mais on me laisse là les épaules plantées dans le gazon... Mon corps veut ma tête mais ne peux le crier... Ma tête veut mon corps mais ne peut le crier non plus, noyée dans son verre de limonade... Alors elle (ma tête, il faut suivre!!!) devient bulle et plus légère que l'air, s'envole, s'envole, s'envole... Pour venir se poser à l'envers sur mes pieds... Depuis ce jour, je marche toujours la tête à l'envers, un sac à vent dans les oreilles... 

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Carnets du monde
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 02:01

Être capable de soulever des montagnes pour obtenir ce qu'on veut, c'est beau, c'est très beau même... Mais de deux choses l'une, d'abord savoir ce qu'on veut et l'autre, ne pas laisser retomber les dîtes montagnes sur son prochain... Pour ma part, j'essaie depuis longtemps de ne pas penser à tout ça... Si ma musique peut être écoutée par des centaines (bon soyons modestes) des dizaines de milliers de personnes, c'est bien, très bien même... Mais avant tout, faire... de la musique, se réaliser, aller au bout de... Au final, il s'agit d'être entier, se mettre à nu, d'y aller et s'offrir du rêve... A Nantes, au cinéma le Katorza, un joli film "Un amour de jeunesse", promenade nocturne, les couples s'enlacent, des groupes d'amis sortent des cafés, un jeune garçon seul sur les marches de l'opéra, une odeur de pluie, un parfum d'été... Plus tard, la nuit dans le camion, à ressasser les dernières séances d'enregistrement, les dernières idées d'arrangements, le travail qu'il reste à faire... Créer à partir de rien... Tout ce dérisoire qui devient essentiel... Je ne peux m'empêcher de trouver ça beau... Inutile bien sûr et tellement inutile que ça en devient d'autant plus beau... J'attends toujours la chanson idéale, l'album idéal, le son idéal, le concert idéal, j'attends toujours que l'on parle de mes chansons comme je les vis, les sens, les imagine, j'attends toujours de l'effervescence autour de ma musique... Mais j'attends en avançant... Certes avec fébrilité, crainte, prudence mais aussi inconscience et folie douce... Un bon concert en Bretagne et me voilà reboosté pour juillet, donnez-moi des planches et un public, j'en ferai bon usage... En attendant, un magnéto et un bout de nuit, j'expérimente... En compagnie des monstres...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Journal d'un studio
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 02:44

Les heures passées dans cette pièce...

Hors du monde... Vidé, lessivé parfois... Découragé, dans l'impasse...

Et puis d'un coup, vlan, on décoche le riff, la phrase, le son...

C'est (re)parti!!!

Une quinzaine de titres en préparation et tout se permettre...

Des instruments qui se croisent... Bonjour, au-revoir,

je passe entre ses deux notes et je file, je reviens après le pont,

je n'oublie pas de chatouiller la voix du gars qui chante et zou,

je me glisse entre deux coups de caisse claire...

La musique est avant tout atmosphérique, il est question de plonger 

son auditoire au coeur d'un monde parallèle, sensoriel, sensitif, émotif...

Expérimental... Voilà, tout est question d'expérience...

Il y a la petite histoire de la chanson, ce que les mots vont évoquer,

qui ils vont toucher, la mélodie entêtante, enivrante, planante, enlevée, courbée...

Et puis la chanson, voire l'album dans son intégralité... Ce qu'il s'en dégage,

ses voyages...

Un exemple:

Je pense à Marc Ribot sur une chanson de BabX et je pars de là...

Je tourne autour de cette idée de notes de guitares éparses,

perdues au fond d'une cave à la Velvet Underground sur un espèce

de blues oriental hypnotique... Avec cette autre idée aussi du musicien

qui joue toujours sur le même accord, le même morceau... Il joue toujours 

la même chose lentement et de cette lenteur, de cette répétition naît l'hypnose,

l'ensorcèlement, la magie...

Ben oui, ça n'a l'air de rien la guitare de John Lee Hooker (quoique...) 

mais qui joue comme lui? Il faudrait plusieurs vies pour parler la même langue que lui...

De mon côté, si sur un quart de bout de chansons, allez un cinquième, un centième même, 

bref un minuscule instant perdu dans l'espace de la chanson, j'arrive à sonner (un peu) blues...

Ben je suis content!!!

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Journal d'un studio
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 22:44

Des fois, la bête plante et c'est le drame!!!

La bête, c'est l'ordi et en l'occurence, le logiciel sur lequel je bosse...

Oui, je sais, vu la musique que j'écoute et celle que je cherche à jouer,

il semblerait plus logique que je travaille sur du matériel analogique,

en mono et à l'ancienne... Je suis OK mais et d'une, c'est pas donné 

et de deux, ben, l'essentiel est ailleurs...

Quoiqu'il en soit, quand ça plante, je perds des heures à essayer de trouver le bug, 

à chercher les pistes manquantes dans les vieux tiroirs oubliés d'icônes invisibles 

au fin fond de valises de grands-mères...

Avec le chien de Windows qui bouge la tête style je m'active mais qui ne trouve jamais rien...

Je fouine, je râle, je farfouille, je me calme... 

Hop une idée, ah ben non ça marche pas, cool une autre, ah ben non plus...

Ah mais bien sûr, c'était ça... Yes!!!

Très épanouissant au bout du compte...

Comme c'est un album sur les monstres (même si pas que...), je me dis que ça doit venir 

de là... Il doit y avoir un vampire suceur de sons dans le disque dur, un mini-troll bousilleur

de lignes de basse, un marabout envoûteur de signaux hertziens, un truc du genre...

Repost 0
Published by monsieurpyl - dans Journal d'un studio
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du Pyl
  • Le blog du Pyl
  • : Un carnet de bord... De chansons, dessins, poésies et autres divagations...
  • Contact

Mes disques

Pochette Monstres En compagnie des monstres 

 

pourquoirecto Pourquoi j'ai mangé M. Pyl

 

le declin pochette2 Juste avant le déclin

 

en roue libre pochette En roue libre 

 

pochetteenfamille En famille 

 

alancienne A l'ancienne 

 

Pochette Pyl A la campagne 

Recherche

Pages

Toutes Les Chansons Des "jean"...